La tendinite

 Il s’agit comme son nom l’indique d’une inflammation du tendon. 
Le tendon est apparenté à une corde qui relie votre muscle à votre os. 

On peut la retrouver au niveau des coudes comme par exemple chez les hôtesses de caisse, au niveau des genoux / chevilles chez les personnes pratiquant le footing ou encore chez certaines personnes reprenant l’activité sportive.

Principales causes de la tendinite : 

  • Des mouvements mal exécutés et répétitifs 
  • Un port de charges importantes
  • Une pratique intensive d’un sport 
  • Le surpoids 

Le travail comme les loisirs peuvent amener à cette inflammation. 

Signes cliniques :

  • Douleur à l’effort mais également au repos
  • Douleur pouvant réveiller la nuit 
  • Possibilité d’un gonflement de la zone

Traitements : 

  • Le repos : en reposant le muscle souffrant, vous allez calmer le processus inflammatoire.
  • Massage de la zone avec de l’huile d’arnica dans laquelle vous aurez pris soin de verser 2 gouttes d’huile de gaulthérie.
  • Argile verte : étalez l’argile verte sur la tendinite, et enroulez la zone de film étirable. Laissez agir toute la nuit, puis rincez. 
  • L’ostéopathie : le thérapeute va venir travailler les compensations qui se sont créées et qui ont abouti à fragiliser le tendon. Cela permettra de diminuer la sursollicitation du tendon ce qui accélèrera le processus de guérison et diminuera les douleurs. 
  • Prise en charge de la part du kinésithérapeute : il viendra effecteur des massages et équilibrer les chaines musculaires trop sollicitées ou pas assez. 
  • Prise d’anti-inflammatoires après l’avis d’un médecin.

Conseils : 

  • Bien s’échauffer avant un effort physique et s’étirer (minimum 2h après l’effort physique) 
  • Boire un demi jus de citron dans de l’eau tiède, le matin. Cela permet d’éviter l’acidose pouvant créer une inflammation au niveau des tendons (le citron a un gout acide mais n’est pas acide pour le corps). 
  • Hydratez votre corps toute la journée : 1L d’eau par jour étalé sur la journée. L’hydratation permettra de drainer les toxines et limiter le processus inflammatoire. 
  • Calmez l’alimentation trop acide : charcuterie, viandes rouges, fromages gras, aliments acides, café, alcool…
  • Favorisez les légumes verts, fruits secs, citron, quinoa, herbes aromatiques, carottes, pommes de terre…
  • Si vous effectuez un sport en salle, ne pas hésiter à demander à ce quelqu’un vous montre avec précision les mouvements à effectuer.

L’ostéopathie en entreprise

L’ostéopathie en entreprise se développe de plus en plus afin de prévenir des troubles musculo-squelettiques (TMS) ainsi que du stress

En effet ces deux problèmes de santé ont causé 8 millions de jours d’arrêt de travail en 2018. 

Les TMS vont se traduire par : des lombalgies, sciatiques, cervicalgies, tendinites… ces douleurs pouvant aller jusqu’à handicaper le salarié qui à terme risque de ne plus pouvoir effectuer son travail. 

Les entreprises font appel aux ostéopathes dans le but :

  • D’améliorer la productivité des salariés. Un salarié bien dans son corps sera plus performant au sein de son poste de travail 
  • De diminuer l’absentéisme. Une pratique de l’ostéopathie tous les 2 mois permettrait de réduire l’absentéisme de 20%, soit 4 jours par an et par salarié (Revue de l’ostéopathie).  

L’ostéopathe au sein de l’entreprise aura plusieurs objectifs : 

  • Travailler sur les douleurs et les TMS déjà présents dont peuvent souffrir les salariés 
  • Effectuer un traitement préventif afin d’éviter l’apparition de nouveaux TMS
  • Donner des conseils aux salariés afin qu’ils améliorent leur posture ainsi que leur poste de travail 

Vous êtes une entreprise et désirez plus d’informations, je vous invite à m’envoyer un message dans la rubrique « Contact »

Que faire après une séance en ostéopathie?

5 conseils


Buvez de l’eau

En vous hydratant, vous allez permettre une meilleure récupération à vos articulations, vos muscles, ligaments, ou encore organes.


Mangez équilibré

Manger sainement vous fera tirer pleinement profit d’une séance de sport et il en sera de même pour une séance d’ostéopathie. Mangez sain et léger.


Adoptez les bonnes postures

Après la séance, afin que votre corps enregistre le travail effectué, évitez de rester trop longtemps assis ou encore debout, d’être mal installer, de subir de long trajets…


Évitez les activités physiques

Nous conseillons d’éviter toute activité physique (notamment le sport) pendant 72h après le traitement ostéopathique afin que le corps puisse intégrer les informations que le thérapeute a prodigué.


Suivez les conseils de votre ostéopathe

Votre ostéopathe va vous donner des conseils propre à votre situation et à vous pour que vous puissiez réadapter progressivement vos habitudes à votre confort. Pour limiter le nombre de consultation, écoutez-le.

La sciatique et la sciatalgie

La sciatique : 

C’est une douleur intense et irradiante le long du trajet du nerf sciatique. 

Signes cliniques : 
Douleur partant de la fesse, pouvant descendre en arrière de la cuisse, la jambe et parfois même le pied. Elle est souvent accompagnée de fourmis dans le membre et parfois d’une faiblesse musculaire. 

Principales causes de la sciatique : 

  • – de 50ans : la hernie discale est la principale cause. Cela se traduira par une atteinte du disque entre deux vertèbres amenant à une compression de la racine du nerf sciatique. 
  • + de 50ans : La présence d’un canal lombaire étroit pourra en être la cause. Il s’agit d’un processus dégénératif entrainant la diminution du diamètre du canal lombaire dans lequel passe la moelle épinière. Cela amènera alors à une compression au niveau du nerf sciatique. 

La sciatalgie : 

Très souvent, les patients viennent au sein d’un cabinet pensant avoir une sciatique alors qu’il s’agit en réalité d’une sciatalgie. Il s’agit là d’une douleur type sciatique causée par une inflammation du nerf sciatique sans atteinte de la racine.

Traitement : 
Le traitement sera différent en fonction de la cause et de la gravité. 
Le médecin pourra prescrire des antidouleursmais aussi une IRM afin de vérifier s’il s’agit ou non d’une sciatique. Il peut également être proposer des infiltrations ou encore une intervention chirurgicale s’il y a présence d’une hernie. 

Enfin l’ostéopathe peut travailler sur la sciatalgie ou encore la sciatique afin de soulager au mieux le patient. 

Bon à savoir : 2/3 des hernies se résorbent toutes seules